Actualités & Presse

Point marchés 27/06/2022

Climat des affaires en Europe : ça commence à craquer

ODDO BHF5 Minutes

Le climat des affaires en zone euro a significativement faibli en juin. Dans le secteur manufacturier, la cause en est la persistance des contraintes sur la production, sans espoir d’apaisement à horizon visible compte tenu de la guerre en Ukraine et de la crise énergétique qui lui est liée. Dans les services, comme il était prévisible, l’effet de réouverture post-Omicron s’épuise. Les conditions courantes s’érodent modérément, en particulier touchant l’emploi, mais les perspectives de demande baissent nettement sur fond de tensions inflationnistes. Pour ne rien arranger, la BCE a provoqué un sévère resserrement des conditions financières.

 

Au-dessous de la normale

Depuis le début de la guerre en Ukraine, il y a quatre mois, la lecture des enquêtes de confiance des entreprises européennes donnait un sentiment mitigé. Il y avait des signes de faiblesse certes, le contraire eût étonné vu la soudaineté et la gravité de ce choc, mais ils n’étaient ni assez diffus entre les secteurs, ni assez forts pour signaler un retournement significatif. De plus, comme ce conflit est survenu alors que le moral était bien supérieur à la normale, cela laissait un coussin de sécurité avant d’aborder les niveaux critiques. Il n’y a plus aucune ambiguïté dans les signaux envoyés par les entreprises de la zone euro en juin : ils sont tous négatifs.

Selon les estimations flash des enquêtes PMI réalisées du 13 au 21 juin1, le fléchissement s’est nettement accentué, tous pays et secteurs confondus (tableau). Dans le secteur manufacturier, le moral des directeurs d’achat recule pour le cinquième mois à la file. Dans le secteur des services, jusqu’alors bien aidé par le rattrapage consécutif au reflux de la vague Omicron, c’est la deuxième baisse de suite. En zone euro, les indices de climat des affaires restent au-dessus du "seuil critique" d’entrée en récession (50 points) mais repassent tous sous leur niveau pré-Covid. Cela présage un freinage de la croissance de l’activité au second semestre 2022.

 


 

 

Par ailleurs, vu l’état des relations UE-Russie, les perturbations logistiques et les tensions inflationnistes attisées par la guerre en Ukraine ne sont pas sur le point de s’apaiser. Sanctions d’un côté, réduction des livraisons de gaz de l’autre, tout fait craindre des pénuries. Il est tout à fait possible que les gouvernement européens aient à rationner la distribution d’énergie dans les prochains mois, du moins travaillent-ils sur des plans de contingence de ce type. Dans cette extrémité, nul ne peut douter que cela provoquerait une contraction d’activité. Les pays ayant un secteur industriel large sont les plus directement exposés. L’Allemagne est ici en première ligne2.


 

(...)

 

 

 

 

 

 

 

Disclaimer:

Avertissement relatif à la distribution par ODDO BHF SCA à des investisseurs autres que des ressortissants des Etats-Unis : La présente étude a été réalisée par ODDO BHF Corporates & Markets, division d’ODDO BHF SCA (« ODDO »), agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) et réglementée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Lorsqu’elle est distribuée hors des Etats-Unis, l’étude est exclusivement destinée à des clients non américains d’ODDO ; elle ne saurait être divulguée à un tiers sans le consentement préalable et écrit d’ODDO. Le présent document n’est pas et ne doit pas être interprété comme une offre de vente ni comme la sollicitation d’une offre d’achat ou de souscription à un quelconque investissement. Ce document a été préparé par nos économistes. Il ne constitue pas une analyse financière et n’a pas été élaboré conformément aux dispositions légales arrêtées pour promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement. En conséquence, sa diffusion n’est soumise à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions personnelles avant sa publication. La présente étude a été préparée dans le respect des dispositions réglementaires destinées à promouvoir l’indépendance de l’analyse financière. Des « murailles de Chine » (barrières à l’information) ont été mises en place pour éviter la diffusion non autorisée d’informations confidentielles ainsi que pour prévenir et gérer des situations de conflit d’intérêts. A la date de publication du présent document, ODDO et/ou l’une de ses filiales peuvent être en conflit d’intérêts avec le ou les émetteur(s) mentionnés. Tous les efforts raisonnables ont été déployés pour veiller à ce que les informations contenues dans les présentes ne soient pas erronées ou mensongères à la date de la publication, mais aucune garantie n’est donnée de même qu’aucune conviction ne doit être fondée sur l’exactitude ou l’exhaustivité de ces informations. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Toutes les opinions exprimées dans le présent document sont le reflet du contexte actuel ; elles sont susceptibles de modification sans préavis. Les opinions, avis ou prévisions figurant dans ce document reflètent, sauf indication contraire, celles de son ou ses auteur(s) et ne reflètent pas les opinions de toute autre personne ou de ODDO. Cette étude ne constitue pas une recommandation personnalisée d’investissement de même qu’elle ne tient pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ni des besoins propres aux clients. Ceux-ci sont invités à s’interroger sur l’adéquation entre un avis ou une recommandation quelconque, exprimés dans l’étude, et leur situation personnelle et, si besoin est, à consulter un professionnel, y compris un conseiller fiscal. Cette étude s'adresse uniquement aux investisseurs institutionnels. Elle peut ne pas contenir l'information nécessaire pour que d'autres personnes prennent des décisions d'investissement. Consultez votre conseiller financier ou un professionnel de placement si vous n'êtes pas un investisseur institutionnel. Avertissement relatif à la distribution par ODDO BHF SCA à des investisseurs ressortissants des Etats-Unis : Merci de vous référez aux rapports de recherche sur les sociétés concernées pour une information complète et les mentions d’informations. La présente étude a été réalisée par ODDO BHF Corporates & Markets, division d’ODDO BHF SCA (« ODDO »). Cette étude est distribuée aux investisseurs ressortissants des Etats-Unis exclusivement par ODDO BHF New York Corporation (« ONY »), MEMBER: FINRA/SIPC. Elle s’adresse exclusivement aux clients d’ONY ressortissants institutionnels des Etats-Unis et ne saurait être communiquée à un tiers sans le consentement préalable et écrit d’ONY. Ce document n’est pas et ne doit pas être interprété comme une offre de vente ni comme la sollicitation d’une offre d’achat ou de souscription à un quelconque investissement. Ce document vous est fourni à titre d’information uniquement et ne constitue pas une base suffisante pour prendre une décision d’investissement. A la date de publication du présent document, ODDO, et/ou l’une de ses filiales peuvent avoir noué des relations d’affaires avec le ou les émetteur(s) mentionnés dans ce document. Tous les efforts raisonnables ont été déployés pour veiller à ce que les informations contenues dans les présentes ne soient pas erronées ou mensongères à la date de la publication, mais aucune garantie n’est donnée de même qu’aucune conviction ne doit être fondée sur l’exactitude ou l’exhaustivité de ces informations. Cependant, ODDO n’a pas d’obligation de mettre à jour ou modifier l’information contenue dans ce document. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Toutes les opinions exprimées dans le présent document sont le reflet du contexte actuel ; elles sont susceptibles de modification sans préavis. Cette étude ne constitue pas une recommandation personnalisée d’investissement de même qu’elle ne tient pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ni des besoins propres aux clients. Ceux-ci sont invités à s’interroger sur l’adéquation entre un avis ou une recommandation quelconque, exprimés dans l’étude, et leur situation personnelle et, si besoin est, à consulter un professionnel, y compris un conseiller fiscal. Ce rapport n’est pas un rapport de recherche au sens de FINRA Rule 2241(a)(11) car ce rapport répond à l’une des exclusions de la définition de rapport de recherche au sens de la Règle 2241(a)(11)(A). Ce document s'adresse uniquement aux investisseurs institutionnels. Consultez votre conseiller financier ou un professionnel de placement si vous n'êtes pas sûr d’être un investisseur institutionnel. Informations à communiquer conformément à la Loi et aux Règlementations des Etats-Unis Information Règle 15a-6 : Conformément à la Règle 15a-6 (a), toutes transactions réalisées par ODDO, et/ou par une de ses filiales avec un client institutionnel américain sur les titres décrits dans ce document réalisé hors des Etats-Unis, doivent être effectuées par l’intermédiaire d’ONY. Coordonnées de la société chargée de la distribution de la recherche aux investisseurs ressortissants des Etats-Unis : ODDO BHF New York Corporation, MEMBER: FINRA/SIPC est une filiale à 100 % d’ODDO BHF SCA ; Louis paul ROGER, Président (louis-paul.roger@oddo-bhf.com) 150 East 52nd Street New York, NY 10022 646-286-2137. Vous pouvez consulter les mentions des conflits d’intérêts de toutes les sociétés mentionnées dans ce document sur le site de la recherche de Oddo & cie.

Partager

Nos actualités

Doit-on sacrifier la croissance pour combattre l’inflation ? Perspective économique 12/07/2022

Doit-on sacrifier la croissance pour combattre l’inflation ?

La politique économique consiste à stabiliser l’inflation autour d’une cible basse en général fixée à 2% et à piloter la croissance de l’activité au plus près de son potentiel. Les deux objectifs sont également désirables pour la bonne marche des affaires.

Marchés financiers mondiaux : cinq leçons du premier semestre 2022 Point marchés 12/07/2022

Marchés financiers mondiaux : cinq leçons du premier semestre 2022

"Les actions restent l'une des classes d'actifs les plus attractives à long terme, et les marchés actions ont déjà fortement baissé. Néanmoins, comme les chocs d'offre durent généralement plus longtemps que les chocs de demande, nous attendons encore le moment d'acheter."

Tout est une question de timing Point marchés 11/07/2022

Tout est une question de timing

Après un premier semestre cataclysmique, et alors que le scénario économique se détériore dans les pays développés, la prudence inciterait à un désengagement des actifs risqués en attente d’une accalmie. Mais la prudence est-elle toujours bonne conseillère ?